Ingénieur HES en viticulture et oenologie / Ingénieure HES en viticulture et oenologie

L’ingénieur ou l’ingénieure en viticulture et oenologie, également appelés oenologues, disposent des connaissances nécessaires pour créer et gérer une entreprise viticole, une cave ou un commerce de vin. Ils supervisent tout le processus, de l’analyse de l’environnement d’un vignoble et de la culture de la vigne à l’élaboration de boissons fermentées ou non. Ils choisissent les outils de contrôle, effectuent les analyses, interprètent les résultats dans le but d’assurer la durabilité et la qualité des cultures et de la production du vin. Ils accompagnent les produits jusqu’à leur commercialisation.

Leurs principales activités consistent à:

Sols et viticulture

  • maintenir ou améliorer durablement les sols viticoles dans un esprit de durabilité;
  • analyser les sols d’un domaine viticole et comprendre leur évolution;
  • gérer l’enherbement de manière respectueuse de l’environnement et garantir la protection des sols de manière durable;
  • protéger les vignes face aux agents responsables de déprédations de la vigne et du raisin et gérer la protection phytosanitaire du vignoble selon les concepts de production intégrée ou biologique;
  • proposer un encépagement (choix du cépage) et des porte-greffes (plant de vigne résistant sur lequel pousse le rameau) adaptés à un terroir;

Réception de la vendange

  • contrôler la maturité du raisin et son état sanitaire lors de l’encavage;
  • surveiller le foulage, l’égrappage, le sondage, l’égouttage et le pressurage;
  • donner les instructions relatives à la transformation du raisin en moût puis en vin à l’équipe de cavistes et de manutentionnaires;

Elevage des vins

  • surveiller le processus de vinification;
  • repérer les maladies et intervenir;
  • faire des prélèvements d’échantillons de vin, conduire des analyses complètes, les interpréter et prendre les mesures qui s’imposent;
  • analyser les vins tout au long de leur élaboration et de leur maturation pour garantir la qualité de la production;
  • effectuer divers soins généraux: transvaser, recaper, brasser, rétrograder, stabiliser, filtrer, etc.;
  • mettre en bouteilles;
  • créer de nouveaux vins, essayer de nouveaux assemblages;

Gestion

  • gérer les stock, rédiger les notes pour la Régie fédérale des alcools;
  • assumer la responsabilité d’une ou de plusieurs caves;
  • assurer la rentabilité de l’exploitation, tenir la comptabilité;
  • superviser l’entretien et l’utilisation des machines;
  • contrôler régulièrement les installations;

Marketing et information

  • définir une stratégie de vente en lien avec les goûts des consommateurs et mettre en place le marketing relatif;
  • animer des séances de dégustation, décrire les qualités du cru, son corps, son bouquet, sa finesse, sa robe, etc., savoir les comparer;
  • donner aux vendeurs les arguments nécessaires à la promotion des vins;
  • participer à des travaux de vulgarisation sur la connaissance des crus et sur l’art de la dégustation.

Environnement de travail

Les ingénieurs en viticulture et oenologie doivent adapter chaque année leurs interventions à la qualité de la récolte, aux conditions atmosphériques dont elle a bénéficié et à la quantité récoltée. Ils partagent leur temps entre le vignoble, la cave et le laboratoire. Selon les lieux et les moments de l’année viticole, ils sont amenés à collaborer avec des viticulteurs, des cavistes et les propriétaires de coopératives ou de caves viticoles.