Préparateur en sciences naturelles / Préparatrice en sciences naturelles

Le préparateur ou la préparatrice en sciences naturelles (appelés aussi préparateurs en zoologie ou taxidermistes) produisent des préparations partielles ou complètes d'animaux à des fins d'exposition, de recherche et d'enseignement mais aussi pour des privés. Ils conservent les peaux et les squelettes d'animaux morts grâce à divers procédés de nettoyage et de conservation. Sur la base de dessins dimensionnels, de photos et de croquis, ils construisent la forme la plus réaliste du corps de l'animal et la combinent avec la peau pour former une pièce préparée. Ils entretiennent et restaurent les préparations et collections zoologiques existantes.

Leurs principales activités consistent à:

Stockage et conservation

  • établir une fiche technique de l'animal avec indications précises de poids, taille, mensurations, lieu et heure de sa mort, catégorie zoologique, etc.;
  • nettoyer la bête et la congeler;

Dépouillage et tannage

  • enlever le maximum de chair, les graisses, les muscles, ainsi qu'une partie ou la totalité du squelette et récupérer la peau, la fourrure ou les plumes;
  • ramollir et assouplir la peau à l'aide de plusieurs bains spéciaux à base d'acide et traiter spécialement la peau des oiseaux par déshydratation;
  • nettoyer, traiter et sécher les bois, les cornes, etc.;
  • reconstituer parfois des squelettes;

Montage et habillage du mannequin

  • mesurer la surface du corps sans la peau, dessiner puis reconstruire l'animal en pâte à modeler; établir un négatif en silicone ou en plâtre et un positif en mousse expansive;
  • confectionner une armature en fil d'acier ou en bois, procéder au bourrage et au modelage du mannequin avec différents matériaux (plâtre, tourbe, fibres, polyester, pâtes, mousses, résines, etc.);
  • tenir compte des proportions et des formes;
  • reconstituer les parties manquantes en s'inspirant d'illustrations scientifiques ou de squelettes;
  • tendre la peau sur le mannequin, la coller, puis la coudre et ajuster divers éléments et prothèses;

Mise sur le plateau

  • ajouter des yeux de verre sélectionnés selon l'espèce, la taille et la couleur, donner une expression naturelle à la bête;
  • reconstituer une bouche ouverte, mettre les plumes en place et lisser les poils;
  • effectuer les dernières retouches et placer l'animal dans un décor réaliste selon les désirs des clients.

Environnement de travail

Sur le terrain comme en laboratoire, les préparateurs en sciences naturelles sont exposés à des odeurs difficilement supportables (putréfaction, produits chimiques). Le plus souvent indépendants, ils travaillent seuls et leurs horaires peuvent être irréguliers, notamment en période de chasse. Les espèces animales étant protégées par la loi (variable selon les cantons et les pays), la taxidermie ne peut être pratiquée que sur autorisation délivrée par l'autorité compétente.